ma bannière



UN MINIMUM A SAVOIR POUR SE PROTÉGER :

Un virus est un petit programme (logiciel) inventé par un esprit pervers pour modifier le fonctionnement des ordinateurs de tiers, depuis l'affichage de messages incongrus et inoffensifs jusqu' à la destruction massive de fichiers voire l'endommagement physique du disque dur, en passant par les pannes les plus diverses.

Certains virus n'abîment rien, mais espionnent.

Comme dirait la palisse, pour héberger un virus il faut d'abord avoir été contaminé de l'extérieur (lecture d'une disquette ou d'un cédérom porteur, liaison avec d'autres ordinateurs par réseaux internes ou externes).

Un virus peut donc vous parvenir avec du courrier électronique.

Les virus se propagent dans l'ordinateur (parfois le réseau d'ordinateurs) quand vous lancez des logiciels infectés.
Si vous téléchargez un programme infecté ou insérez une disquette, il ne se passeras rien tant que vous ne lancez pas le programme ou n'ouvrez pas le fichier.

Ainsi, comme les virus biologiques, les virus informatiques peuvent se multiplier à l'intérieur de votre ordinateur et, par exemple, infecter à votre insu tous vos correspondants en utilisant votre carnet d'adresses.

Notons au passage qu'on peut être contaminé sans le savoir par des virus "dormants" qui attendent par exemple une date symbolique pour se déclarer.


Comment s'en protéger ?

1°) Les virus s'introduisent fréquemment par des fichiers programmes (de type .exe, .Com, mais aussi .jbs, .vbs, ).

Première recommandation de base :
Ne pas ouvrir un fichier attaché à un message Internet si on n'est pas sûr de sa provenance.
En cas de doute, contacter l'expéditeur et attendre sa confirmation.
Tant que le fichier n'est pas ouvert (lu), il n'est pas dangereux et peut être détruit.

2°) Les virus peuvent aussi se propager par des « macros » c'est à dire des petits programmes parfois inclus dans des documents produits par un traitement de texte, un tableur, etc. Ces macros automatisent des actions.

Allez voir par exemple dans Word et Excel : [Outils] [Options] [Général].

Sur disquette ou par e-mail, il est recommandé de joindre des fichiers au format d'échange .rtf (la plupart des logiciels savent faire la conversion par [enregistrer sous] et la lecture) ou .txt si c'est du texte sans mise en forme.
Le format .rtf peut alourdir vos fichiers, mais il conserve bien images, tableaux et mise en forme de la plupart des documents (MAC ou PC); il ne contient pas de macros.

Si vous recevez du .doc, demandez la conversion ; du xls, bdf, mdb, etc. demandez confirmation ou testez avec votre antivirus avant ouverture.
Tout ce qui est « données » (image, son, vidéo, format texte) n'est pas à priori dangereux (fichiers .jpg, .gif, .mp3, .wav, .txt).

3°) Les virus peuvent éventuellement se transmettre par des messages .html, format standard de l'Internet (si le message est "enrichi" de petits programmes).
Préférez le format texte pour vos messages Internet, cette option étant prévue, par exemple dans [outils] [options].
Vous pouvez naviguer sur le web sans grand risque (sans risque tant que vous n'ouvrez pas un fichier téléchargé).

4°) Devant la pluralité des vecteurs (l'imagination des pirates est sans bornes), la parade la plus efficace est le recours à l'antivirus.

Il existe de nombreux antivirus (dont certains sont gratuits). Ils peuvent être utilisés à la demande sur disquettes, messages suspects. soit installés en barrage permanent à l'entrée de votre ordinateur ; toute disquette, tout message entrant sont automatiquement testés.

Surtout ne négligez pas les mises à jour, elles conditionnent l'efficacité de la protection ! Elles peuvent être automatiques.

Il est prudent de conserver les mesures préventives d'hygiène : le dernier virus peut tromper votre antivirus (aucun antivirus n'est infaillible).


Que faire quand on pense être contaminé ?

1°) Assurez-vous qu' il ne s'agit pas d' un canular (hoax en anglais) ; ce qui est très fréquent !
Le message est souvent du genre :
« Message urgent à faire connaître à tous vos amis confirmé par IBM ou Microsoft vous éviterez ainsi une catastrophe ».
Cela ressemble à une chaîne de solidarité, mais, si chacun transfère à tout son carnet d'adresses, on va occuper les lignes un moment !
Récemment circulait un message d'alerte qui recommandait la destruction immédiate d'un fichier diabolique « qui s'était peut être introduit à votre insu dans votre ordinateur ».
Il s'agissait en fait d'un fichier exécutable de Windows ! Il est essentiel avant de faire quoi que ce soit de consulter le Site de hoaxbuster ou d'autres sites de même nature.
Ne prenez pas le risque de faire circuler ces canulars.


2°) Assurez-vous qu'il ne s'agit pas d'une autre cause. On est parfois bien prompt à accuser un virus.
Une mauvaise connexion interne ou externe (85 % des pannes sont dues à la connectique) qui peut entraîner des symptômes viraux !

3°) Si vous avez acquis la conviction qu'il s'agit d'un virus :
* Arrêtez d'utiliser l'ordinateur. N'envoyez plus de messages, ne vous reliez plus à d'autres ordinateurs, ne faites plus de disquettes.
* Faites passer l'information (par une autre voie) aux collègues que vous avez pu contaminer.
* Éliminez le virus grâce à un antivirus.
* Identifiez l'origine possible (nouvelle disquette, message récent) en vous souvenant qu'il existe des virus dormants.
* Quand un virus nouveau vient de se manifester, on trouve sur de nombreux sites tous les conseils pour s'en débarrasser.
Notamment le site de Microsoft dans la mesure où la plupart des virus portent leurs attaques sur ces produits (Outlook est très souvent visé ; celles et ceux qui utilisent Netscape, les logiciels libres et Mac sont pour l'instant plus tranquilles).
* Réparez les dégâts (si l'antivirus ne l'a pas fait), notamment réinstallez des fichiers manquants ou affectés à partir des disquettes et cédéroms d'origine.
* Ne pas hésiter à faire appel à des collègues plus compétents.


Quelques conseils de sécurité:

1°) Faites des sauvegardes régulières de vos fichiers les plus précieux, c'est utile aussi en cas de panne et/ou de changement de machine.
Regroupez toutes vos données dans un même répertoire (ou une partition de votre disque dur) pour faciliter les sauvegardes.

2°) Ayez en sécurité une disquette de démarrage qui vous permettra de reprendre le contrôle de votre ordinateur sans passer par le disque dur.
C'est indispensable pour utiliser l'antivirus après la panne. N'égarez pas vos cédéroms, disquettes d'installation, numéros de licence...!

3°) À part dans le cas, ci-dessus, ne démarrez jamais l'ordinateur avec une disquette dans le lecteur.

4°) Activez la protection « macros » dans Word et Excel ; évitez Outlook pour la messagerie (Eudora est plus sûr). Les produits Microsoft sont plus visés que les autres (plus diffusés, souvent trop complexes et pleins de failles, etc.) alors... pourquoi ne pas choisir d'autres logiciels ?
Sur un appel au centre de ressources de votre académie, vous trouverez des conseils sur des outils économiques et performants.

5°) Ne développez pas une psychose virale, il y a toujours un (e) collègue compétent (e) qui pourra vous donner un coup de main si nécessaire.
Et puis, si vous ne double cliquez pas machinalement sur tout ce qui vous arrive... et ne négligez pas votre antivirus, vous échapperez à la plupart des épidémies.

Voici de nombreuses raison de passer à Linux, en particulier "Ubuntu" qui reste simple d'utilisation.

Un très bon site Mon Ubuntu.com, expliqué simplement et dont la majorité des astuces a été testée.




Validation CSS 3.0
Validation HTML 5.0





Haut-de-Page